T’as jamais fait de danse, c’est pas grave…

T’en as fait un peu, c’est bien…

Tu pratiques, c’est super !

 

Nous proposons aux enseignants de primaire et collège ainsi qu’aux ATSEM et aux AVS de participer aux ateliers de danse.

-> Cette proposition est construite et prise en charge par l’association escabelle. Les formations proposées ne rentrent pas dans le PAF.

 

Déroulé du cycle 2020-2021

Chaque année nous proposons aux enseignants du primaire et du secondaire, des AVS et des ATSEM… etc. des ateliers autour de la danse afin de pratiquer et de découvrir le travail d’un artiste chorégraphe.

Cette année, en lien avec le Théâtre de Cornouaille à Quimper, nous vous proposons d’aborder la danse d’une manière un peu différente. Aller voir ensemble trois spectacles et autour de chacun d’eux vivre un atelier mené danse soit par la BIDe soit par un artiste du spectacle.

Si vous êtes intéressés, il est impératif de me faire un retour avant le 30 octobre 2020 afin de réserver les places à un tarif préférentiel.
17€ (prix d’une place et de son atelier danse).
10€ prix adhérent escabelle (prix d’une place et de son atelier danse avec une prise en charge de 7€ par escabelle)

FIQ!

  • spectacle le vendredi 8 janvier
  • atelier le samedi 9 janvier avec une danseuse de la compagnie (à confirmer auprès de la compagnie)

Hard to be soft

  • spectacle le jeudi 20 mars
  • atelier le samedi 22 mars avec la BIDe

Les Vagues

  • spectacle le 21 mai
  • atelier le samedi 22 mai avec les danseurs (à confirmer auprès de la compagnie)

FIQ ! (Réveille-toi !)
Groupe acrobatique de Tanger / Maroussia Diaz Verbèke

fiq

Circassiens, danseurs, breakeurs et même footfreestylers et taekwondeurs… ils sont quinze, venus de tout le Maroc. Quinze artistes aux multiples talents, tous choisis pour incarner les nouveaux visages du Groupe acrobatique de Tanger.
Portés par l’humour et l’inventivité de la metteuse en scène Maroussia Diaz Verbèke, la troupe entremêle la culture populaire et urbaine à l’art ancestral du cirque, dans l’univers ultra coloré du photographe marocain Hassan Hajjaj. Sur la piste, costumes et décors flashy, sketchs, glissades, trampoline et courses folles, s’aimantent aux beats orientaux de Dj Key. Du cirque foisonnant, détonnant, à partager en famille !

Un hymne à la jeunesse marocaine dans ce spectacle époustouflant de dextérité et d’humour.    

TÉLÉRAMA

Hard to be soft – A Belfast Prayer
Oona Doherty

hard-to-be-soft

Coup de poing émotionnel et message politique, cette « prière de Belfast » créée en 2018 présente une vision de la société irlandaise viscérale et expressive. L’irruption d’Oona Doherty dans la danse contemporaine est une révélation.

Si l’on doutait un instant que la danse puisse tout dire, même la réalité humaine la plus complexe, il suffirait pour s’en convaincre de voir ce spectacle. Née à Londres mais ayant grandi à Belfast, Oona Doherty puise dans le quotidien des habitants de la capitale nord-irlandaise la matière d’un travail chorégraphique littéralement extraordinaire, présenté en quatre tableaux percutants. La performance inaugurale donne le ton : tandis que la bande son, tricotée avec David Holmes, alterne musique sacrée, bruits de rue et bouts de dialogue, où s’expriment tous les stéréotypes de classe et de genre, le corps de la danseuse se fait le vecteur de la violence mais aussi de la douceur (« hard to be soft » !) sous-tendant les rapports sociaux. À ce tour de force succède un haka 100% féminin, Sugar Army, qui sera interprété par de jeunes danseuses de la Hip Hop New School. Un duo d’hommes, Meat Kaléidoscope, s’intercale ensuite, avant le solo final, Helium. Sans que jamais ne faiblisse l’intensité de la danse.

Une page chorégraphique qui secoue fort par une jeune chorégraphe qui n’a pas fini de nous épater.

TÉLÉRAMA

Les Vagues
Noé Soulier / Ensemble Ictus

les-vagues

Nos gestes disent tout de nous. De notre rapport au monde, mais aussi de nos souvenirs et de notre imaginaire. En anthropologue du mouvement, Noé Soulier met à jour la mémoire des corps. Surgissements intenses.

Sur scène, deux percussionnistes et six danseurs. Ceux-ci, en interaction les uns avec les autres, vont accomplir successivement une série de gestes : frapper, éviter, lancer… Le but ici n’est pas tant l’action finie que les projections, les émotions et les souvenirs suscités par son accomplissement. Que se passet- il lorsque l’on cherche à éviter un objet lancé vers nous ? Quelle réaction fait naître chez le spectateur la vue d’un corps qui s’apprête à tomber, et au dernier moment, évite la chute ? Quelle ligne et quelle forme, nourries de toute l’histoire de la danse contemporaine, chaque mouvement dessine-t-il dans l’espace ?
Comme dans le roman de Virginia Woolf à qui la pièce emprunte son titre, Les Vagues réussit à traduire la complexité des états de conscience en un pur moment de création. À la composition chorégraphique répondent, dans une tension dynamique, les phrases rythmiques des deux musiciens de l’ensemble Ictus.

Retrouvez les musiciens de l’ensemble Ictus en deuxième partie de soirée : Only one chance

Noé Soulier nous invite à un jeu d’illusions. Pour mieux accéder à la vérité et à la beauté du mouvement.

DANSER


  • Vous pouvez vous inscrire via ce formulaire ou en envoyant directement un mail à association@escabelle.net en n’oubliant pas de préciser quels spectacles vous intéresse.

INSCRIPTION

    Votre nom (obligatoire)

    Votre email (obligatoire)

    Sujet

    Quels spectacles vous intéresse

    Votre message